< Retour à l'accueil du blog Isautier

Une marque engagée dans le développement durable

Publié le 7 février 2020
< Article précédent Article suivant >

Ancrée sur le territoire de La Réunion depuis sa création en 1845, la maison Isautier a toujours souhaité protéger le patrimoine de son île natale. Soucieuse de préserver la richesse de ses beaux paysages, Rhums et Punchs Isautier œuvre quotidiennement afin d’améliorer ses méthodes de production et répondre ainsi aux défis environnementaux.
Benjamin Boulanger, Ingénieur et Directeur d’exploitation pour Rhums et Punchs Isautier nous parle de l’engagement de la marque en matière d’environnement.

L’environnement a toujours été une préoccupation pour Rhums et Punchs Isautier. Quelles sont les principales mesures mises en œuvre par la marque en matière de développement durable ?
Rhums et Punchs Isautier a toujours cherché à protéger le patrimoine Réunionnais à différents niveaux.
Un tournant important a eu lieu en 2011, lors de la construction de la nouvelle usine de Saint-Pierre. Le bâtiment a été pensé pour limiter au maximum son impact sur l’environnement. Il a notamment été conçu pour avoir la consommation d’énergie la plus faible possible. L’unité de production dispose par exemple d’une climatisation solaire. Lors de sa mise en service, cette innovation était la première climatisation du genre en France. Un travail important a aussi été réalisé afin de réduire au maximum la production de déchets et permettre leur revalorisation !

Quelles sont les mesures qui ont été mise en œuvre afin de participer à la réduction et la revalorisation des déchets ?
La gestion des déchets se fait en amont et en aval. En amont, nous essayons de réduire autant que possible la production à la source. Nous faisons par exemple très attention dans la sélection de nos fournisseurs et privilégions par exemple les bouteilles en verre plutôt que les pets (plastique) moins respectueuses de l’environnement. Nous effectuons aussi un choix très attentif des matières premières afin, là encore, de réduire les déchets à la source. Le meilleur déchet c’est celui qui n‘est pas produit !
Les suremballages plastiques qui étaient présents sur les étiquettes qui nous étaient livrés ont été supprimés dans ce sens.
En aval, nous avons mis en place une stratégie de revalorisation des déchets. Nous disposons par exemple d’un système de collecte des papiers et des cartons. Nous collectons et recyclons par exemple des déchets papiers et cartons depuis 4 ans sur site. Des points de collecte sont présents et permettent
la revalorisation sur place ! Le plastique que nous utilisons est lui aussi recyclé grâce à l’utilisation de presses spécifiques qui permettent de produire des balles compactes. Ces plastiques font également l’objet d’un tri sélectif et sont orientes à 100% vers un centre de tri permettant le recyclage.
Enfin, nous tentons de mettre en place au sein de l’entreprise une économie circulaire pour que nos déchets aient une seconde vie et puisses être réutilisés par d’autres industriels Réunionnais.
A ce titre, les palettes bois, employées pour le transport des bouteilles vides sont misent à dispo de 4 sociétés locales pour l’expédition de leurs propres produits.

Les équipes sont-elles sensibilisées aux problématiques environnementales ?
Le matériel ne fait pas tout et il est important que les équipes soient sensibilisées aux notions d’impacts environnementaux. C’est pour cette raison que nous mettons en place des formations terrain à chaque fois qu’une nouvelle machine ou qu’un nouveau flux de production est mis en service. Nous faisons aussi de la sensibilisation quotidienne afin que les gestes liés à l’environnement et à l’efficacité en général ne soient plus des contraintes mais des réflexes. Heureusement, les équipes adhèrent complètement à la démarche.

Y a-t-il des projets à venir en matière de développement durable pour Rhums et Punchs Isautier ?
En interne, 3 projets sont en cours de réflexion.
Nous avons tout d’abord l’investissement d’une presse à carton afin d’optimiser le compactage de déchets dont l’objectif est de réduire les rotations de camion de ramassage (empreinte carbone en baisse). Nous avons aussi démarré une étude relative au traitement de nos eaux usées. Le projet consiste à mettre en place de bassins de filtration à base de plantes dépolluantes qui permettront un traitement nature. Si cette technique de dépollution s’avère concluante, plus aucun emploi de produit chimique ne serait alors réalisé pour procéder au traitement de ces eaux. Si le projet abouti nous serions la première industrie Réunionnaise équipée de ce système.
Nous réfléchissons enfin à la possibilité de nous approvisionner en étiquettes de bouteilles issus à 100% de papier recyclé et/ou de matières végétales issus de la bagasse.

Quels sont les gestes que peuvent faire les consommateurs de produits Isautier afin de contribuer à la protection de l’environnement ?

Nos consommateurs peuvent contribuer à la protection de l’environnement en procédant au tri sélectif en orientant la totalité des bouteilles verres vers les bornes de collecte. Concernant les autres déchets que sont les bouchons, il convient de les jeter via la collecte des déchets ménagers et en aucun cas de le jeter dans la nature.