Le savoir-faire d'Isautier pour l'élaboration des rhums
1

Le terroir

La Réunion, le climat le plus tropical de la Planète. La Réunion, une terre recouverte de lave au début de notre ère.  La Réunion, l’Océan indien, autrefois nommé la mer des Indes… Tout est là ! L’île est née il y a trois millions d’années et toutes les forces telluriques de l’archipel des Mascareignes (La Réunion – Maurice – Rodrigues) y sont concentrées. 

De cette nature intense, sont nés des sols et des sous-sols d’une extraordinaire richesse. Les cendres volcaniques ont donné naissance à un terreau fertile aux multiples minéraux très nourrissants pour la canne à sucre. Argileux en altitude moyenne jusqu’au sommet de l’île, ils sont sablonneux et riches en humus au fur à mesure que l’on s’approche de l’océan. Ici, la canne est particulièrement à son aise… Elle s’épanouie à merveille pour se gorger de fraicheur et de goût. Elle dessine le paysage, à perte de vue. Elle est reine depuis plus de trois siècles et couvre près de 23 000 hectares, choyés par 3 000 planteurs. 

La Réunion,
terre de montagnes
Si le climat est tropical, maritime et humide, si la température est douce en toute saison, l’influence des alizés, soufflant d’est en ouest, est déterminante… De jour en jour, les embruns caressent les feuilles et les tiges des cannes à sucre, créant des mouvements de vagues qui vont et qui viennent, selon le bon vouloir des vents et de l’océan. 

Et lorsque la colère gronde – lors des cyclones – la canne à sucre, souple et résistante, plie mais ne rompt pas… C’est ainsi que, bien des années plus tard et par la grâce d’un subtil vieillissement en barriques de chêne, on perçoit encore très distinctement dans les rhums vieux Isautier, ces petites notes d’embruns. 
2

L’élaboration des rhums blancs

Le rhum agricole est élaboré à partir du jus de la canne à sucre. Ces cannes proviennent de planteurs traditionnels et de centaines d’hectares de champs de cannes. Elles sont broyées et leur jus est mis en fermentation pour obtenir un vin titrant 10 degrés. C’est une distillation lente de six heures qui permettra d’obtenir un rhum blanc titrant entre 69 et 74° aux parfums de frangipane et de pâtisserie donnant un rhum expressif, généreux avec du volume. 


Le rhum traditionnel est élaboré à partir de la dilution de mélasse, (issue de la fabrication du sucre) à laquelle sont ajoutées des levures. Après fermentation, le jus obtenu — le vin — titre 8° environ. Il est porté à ébullition dans une première colonne à distiller, puis la vapeur d’alcool passe dans une autre colonne plus étroite. C’est dans cette colonne (colonne de concentration) que sont séparés les différents composés aromatiques (huiles basses, huiles hautes et alcool de tête). À cette étape cruciale, les distillateurs Isautier exercent tout leur savoir-faire en dosant subtilement les différents composants. 


Véritable emblème de la culture créole, les rhums blancs Isautier s’inscrivent dans le patrimoine gustatif de La Réunion. Depuis 1845, Isautier fait rayonner cette tradition en distillant des rhums devenus des références.

3

L’élaboration des rhums vieux

Parmi les rhums blancs, des lots à fort potentiel sont réservés et destinés au vieillissement. Ces rhums seront élevés dans les chais Isautier entre 6 et 14 mois par lot en fûts neufs puis plusieurs années ensuite par lot en fûts roux. Au fil des années, ils vont s’enrichir de fines notes subtiles apportées par le chêne chauffé selon les demandes très précises de Mathieu Cosse, l’œnologue Isautier, afin d’exprimer une palette aromatique d’une grande richesse. La sélection des fûts requis pour cet élevage est primordiale : Isautier associe les fûts neufs, (pour la couleur et la richesse aromatique), aux fûts “roux”, des fûts ayant déjà élevés des rhums Isautier (pour « oxygéner » le rhum et lui apporter toute sa rondeur). Selon l’évolution du vieillissement, c’est une proportion différente de ces fûts qui sera utilisée, entretenant ainsi le subtil équilibre qui fait la qualité des rhums vieux Isautier.

4

L’élaboration des Arrangés et des Douceurs d’Arrangés 

En mariant rhum, épices et fruits tropicaux, Isautier renoue avec la tradition des Arrangés née à La Réunion. En effet, dès le XVe siècle, les marins de la route des Indes gardaient les épices et les fruits dans de l’alcool pour les conserver. C’est ainsi que naitra, à La Réunion, la tradition créole du rhum arrangé (rhum blanc, épices, feuilles et écorces). Le premier Arrangé commercialisé par Isautier, le Gingerlick, date des années 1970. Depuis quinze ans, Isautier a créé la catégorie des Arrangés (et depuis peu, des Douceurs d’Arrangé) et a confirmé son rôle de pionnier et leader des Arrangés avec une collection gourmande qui dévoile toutes les richesses d’une terre pleine de parfums et de couleurs.

5

L’élaboration des Liqueurs au rhum

Isautier, toujours pionnier, a puisé dans son histoire pour imaginer une nouvelle catégorie : les liqueurs au rhum. En 2020, la Maison a choisi de créer la collection des Arhumatiks, des liqueurs premiums, 100% naturelles, très savoureuses et faibles en alcool (24°) inspirées de l’exotisme de l’Océan Indien.

Ces liqueurs sont élaborées à partir de rhum traditionnel Isautier, du jus ou de la pulpe de fruits naturels ayant infusés avec le rhum. Dans cette gamme, les fruits de La Réunion et toute leur fraîcheur sont au cœur de chaque flacon.

Logo Isautier

    En fournissant votre adresse mail, vous acceptez de recevoir la newsletter de isautier.com et vous reconnaissez avoir pris connaissance de notre politique de confidentialité (traitement et utilisation des données) disponible en cliquant ici . Vous pourrez vous désabonner à n’importe quel moment en cliquant sur les liens de désabonnement situés en bas de nos e-mails ou sur simple demande à l’adresse suivante : accueil.rpi@groupe-isautier.com