< Retour à l'accueil du blog Isautier

Le vieillissement du rhum Isautier : de la maîtrise à la dégustation

Publié le 17 juillet 2020
< Article précédent Article suivant >

Imaginez le cocktail d’arômes contenu dans un rhum vieux de 10 ans d’âge. Il s’agit véritablement d’un savoir-faire au service d’une expérience visuelle, olfactive et gustative, le tout mis en bouteilles pour en apprécier tout son caractère. Une véritable maîtrise de ce qui peut être considéré comme un art.

Chez Isautier, rien n’est laissé au hasard. C’est pourquoi Matthieu Cosse, notre œnologue conseil ainsi que Marie Ferrand, notre maître de chai à nos côtés depuis plusieurs années, sont en charge de la mise en oeuvre du vieillissement du rhum de la Maison Isautier. Un rhum est considéré comme “vieux” dès lors qu’il a séjourné plus de 3 ans en fûts. Imaginez alors le cocktail d’arômes contenu dans le fût, une véritable explosion de saveurs. Il s’agit véritablement d’un savoir-faire au service d’une expérience visuelle, olfactive et gustative, le tout mis en bouteilles pour en apprécier tout son caractère. La patience a du bon.

UN SAVOIR-FAIRE
Au départ, le rhum est placé dans un fût neuf puis Après un certain temps il sera passé en fût dit "roux", c’est à dire ayant déjà contenu d’autres spiritueux, avant celui-ci. Ce peut être du whisky ou du cognac par exemple. Le fût en chêne de la Maison Isautier va libérer des senteurs boisées, conférant au rhum un panel de saveurs. Tout est une question d’équilibre pour magnifier au mieux notre produit initial. Grâce au fût et à l’oxygène, le rhum va prendre de la couleur et différentes saveurs. C’est ici que l’on retrouve le phénomène d’évaporation si célèbre, “la part des anges”.
Année après année, les arômes vont se développer pour offrir au consommateur une expérience unique et subtile.

UNE EXPÉRIENCE
Pour profiter pleinement d’un rhum vieux, nous ne pouvons que vous recommander d’utiliser un verre adapté, permettant de libérer toutes ses saveurs. idéalement d’un verre à pied avec une base assez large qui se referme vers le haut mais laisse une ouverture suffisante pour apprécier le nez de ce rhum. Ne surtout pas hésiter à faire tourner le liquide contenu dans son verre, pour libérer les senteurs, comme vous le feriez avec un bon vin, pour l’aérer et dévoiler tout son potentiel. On observe alors caractéristiques olfactives mais aussi visuelles, de par sa couleur, sa limpidité et sa texture. Pour terminer par la dégustation : on fait alors appel à notre sens gustatif, qui éveillera nos papilles et notre sensibilité grâce à la qualité et la complexité de notre rhum.

UNE GAMME SÉLECTIONNÉE
Parmi les Rhums vieux Isautier, nous trouvons le Rhum Vieux 7 ans, considéré comme accessible et qui possède déjà toutes les qualités d’un grand rhum vieux. Des notes poivrées et épicées, c’est un rhum moelleux qu’il faudra apprécier à sa juste valeur. Vous pouvez le déguster à la fin d’un bon repas par exemple. Les connaisseurs apprécieront ses arômes de fruits cuits, d’épices orientales sans oublier une touche florale. Vous pouvez tout à fait accorder ce Rhum Vieux de 7 ans avec un poisson fumé, par exemple du Thon albacore. L’association avec un fromage de caractère fonctionne également très bien.
Impossible ici de ne pas vous parler du Rhum Vieux édition Louis et Charles Isautier, avec un vieillissement au-delà de 12 ans en moyenne, voire 15 ans et plus. Dans lequel on va retrouver des notes de tabac, d’épices, de chocolat et de café. Le Rhum Vieux Edition Louis et Charles est très rond, puissant et persistant en bouche et se confronte parfaitement au caractère affirmé et fumé et à la chair ferme et prononcée du grenadier dans un ensemble expressif et gourmand en bouche.

Grâce à Matthieu Cosse et cette superbe vidéo réalisée, le vieillissement du rhum ne devrait plus avoir de secrets pour vous. Une véritable maîtrise de ce qui peut être considéré comme un art. Déguster des rhums vieux en respectant certains usages, grâce à notre gamme de produits, savamment assemblés et mis en valeur. N’oubliez pas que leur consommation se fait toujours avec modération bien entendu !