< Retour à l'accueil du blog Isautier

5 façons de servir le rhum

Publié le 12 mars 2018
< Article précédent Article suivant >

Blanc, arrangé, vieux ou en punch… les rhums Isautier se déclinent en différentes gammes. Une diversité qui permet de varier les saveurs ainsi que les moments de dégustation. Mais on n’est pas obligé de servir le rhum brut. En cocktail, en préparation dans des recettes ou encore avec des boissons chaudes… il existe de multiples possibilités. En voici 5 faciles à réaliser.

1. Servir le rhum en cocktail
En vogue depuis la fin des années 1920, les cocktails sont des mélanges de boissons et d’arômes. La différence principale entre les différents cocktails tient dans le dosage des différents éléments. Notez par ailleurs que, par abus de langage on a tendance à parler de « cocktail » pour évoquer les « cocktails alcoolisés » mais qu’il est tout à fait possible de préparer des « cocktails sans alcool ». Sachez aussi que tout bon cocktail qui se respecte se doit aussi d’être travaillé au niveau de la présentation. L’aspect visuel compte tout autant que le goût, alors, laissez libre court à votre imagination… En cas de panne d’inspiration, vous pouvez toujours puiser dans notre base de recettes de cocktails=6] pour disposer de préparations toutes faites telles que le bitter pink ou encore le Hurricane.

2. Servir le rhum préparé avec des boissons chaudes
S’il n’est pas rare en été de rajouter des glaçons dans les boissons pour les rendre plus rafraîchissantes, en hiver c’est l’inverse. Dès que le thermomètre se met à baisser, la tendance passe aux boissons chaudes. Et le rhum n’échappe bien évidemment pas à la règle. On peut le mélanger à du café chaud, à du chocolat, rajouter du beurre, du sucre ou de la cannelle… Bref, les possibilités sont nombreuses. Vous pouvez par exemple tester notre Isautish Coffee, un cocktail joliment corsé qui réchauffe.
Les punchs sont parfois utilisés dans les préparations chaudes. En les mélangeant à quelques fruits assortis de quelques cuillerées d’arômes, il est possible de faire des desserts chauds variés.

3. Servir le rhum préparé en grog
C’est un peu le mélange des deux idées précédentes. Consommé à l’origine par les équipages des navires partis à la conquête du monde au XVIIIeme siècle, le « grog » était, à la base, un simple mélange de rhum et d’eau. Très vite, du jus de citron a été ajouté à la composition. Riche en vitamine C, ce jus de citron avait pour fonction de lutter contre le scorbut, une maladie causée par une carence en vitamine C très courante à l’époque chez les marins. Aujourd’hui, on rajoute aussi de la cannelle et on remplace parfois l’eau par du lait. La préparation, considérée comme une recette de grand-mère, est surtout consommée en hiver.

4. Utiliser le rhum dans des préparations de recettes
Et non, le rhum ne sert pas que dans les cocktails. Il est tout à fait possible de l’utiliser dans des préparations de recettes traditionnelles. Vous avez notamment pu découvrir notre risotto de pomme de terre fleur bleue ou notre brochette de camarons. Deux recettes à base de rhum Arrangé Cahouète. Les rhums sont aussi très utilisés dans des préparations de desserts. De nombreuses recettes de pâtés créoles sont ainsi faites à base de rhum blanc. Il en va de même pour des recettes de crêpes. Vous pouvez d’ailleurs essayer notre recette de crêpes des Mascareignes pour voir un exemple.

5. Déguster le rhum seul ou en Arrangé
Sachez enfin qu’il est bien évidemment possible de servir le rhum « nature ». Le rhum blanc agricole ou les punchs ont été spécialement pensés pour ça. Mélange de rhum traditionnel de sucrerie, d’épices et de fruits tropicaux, les arrangés sont aussi pensés pour être servi « tel quel », légèrement glacés (on recommande d’ailleurs de les déguster givrés).
Et n’oublions pas les rhums vieux qui se servent eux aussi dans de multiples variantes.