Un peu d'histoire

Arrivée du premier Isautier à La Réunion

Parti de Nogent sur Seine où la famille est installée, Louis Isautier (1809-1861), âgé de 23 ans, arrive à Bourbon en 1832. Son frère, Charles (1811-1865) le rejoint deux ans plus tard.

Ci-dessus : Passeport de Louis Isautier

A leur arrivée, l’île Bourbon compte plus de 200 usines rendues performantes par l’introduction de nouveaux procédés. Implantés dans le Sud, les frères Isautier se laissent entraîner par l’euphorie sucrière et font l’acquisition de leurs premières terres : c’est le début d’une saga réunionnaise…

Ci-dessus : Travaux du port de St-Pierre vus du Mât des signaux. Lithographie de Roussin, Louis Antoine – 1860 (source : Musée Léon Dierx)

Fondation de la première distillerie Isautier

Installés dans l’île depuis 1832, les frères Isautier s’allient à une puissante famille de propriétaires terriens du Sud, les Orré. En 1835, Louis épouse Appolonie Orré. La cousine germaine de cette dernière, Antoinette Orré, devient en 1840, l’épouse de Charles. Associés en affaires, les frères et leurs épouses fondent en 1845 l’entreprise familiale, dont les activités se concentrent alors sur la production de sucre et de rhum.

Ci-contre : La Réunion - Coupe de canne à sucre –1900-1950
(Source Archives départementales de La Réunion)

Antoinette Isautier reprend les rênes de la distillerie

A la mort des deux frères, c’est Antoinette qui, aidée par ses trois fils, reprend les rênes de la Maison Isautier sous l’étiquette « Veuve Ch.Isautier et Fils ». Le rhum Isautier, conditionné en bouteille de grès, devient une valeur de référence.

En 1871, c’est encore elle qui installe la distillerie à l’angle du boulevard Hubert de l’Isle et de la rue du Canal Saint-Etienne, aujourd’hui rue Victor le Vigoureux. Le site sera complété par une usine sucrière au début du XXème siècle et raccordé à la ligne du Chemin de Fer de La Réunion.

Ci-dessus : Distillerie Isautier rue du Canal Saint-Etienne - aux environs de 1935.

Premières médailles pour les rhums Isautier

L’exposition universelle de 1878 est la troisième exposition universelle de Paris. C’est là que la Maison Isautier, expose son rhum pour la première fois en dehors de La Réunion. La qualité des ses produits y est récompensée par une médaille, première d’une longue série obtenues lors des expositions universelles de 1878, 1889 et 1900.

Ci-dessus : Bouteille en grès, Veuve Ch. Isautier et Fils - Vers 1870 - Une des bouteilles présentée lors des expositions universelles.

La Maison Isautier a également participé à des concours aux Pays bas (médaille en 1883) et même Moscou, comme en témoigne une médaille de 1891.

Ci-dessus : Etiquette d’une bouteille de rhum début du 20ème siècle.

Un nouvel essor pour les Établissements Isautier

Alfred Isautier, petit-fils de Charles et Antoinette, né à Saint-Pierre en 1881, rachète les parts de ses frères et fonde les Établissements Isautier.

Ci-dessus : Alfred Isautier (1881- 1955)

Alfred Isautier élargit les gammes notamment avec les recettes de punchs, introduit la fameuse bouteille triangulaire qui porte son cachet ainsi que la technique de la colonne à distiller et le chauffage à la bagasse. Enfin, il organise la distribution de ses produits au monde entier. Esprit novateur, négociant d’envergure, il est une figure majeure des Entreprises Isautier qui, sous son impulsion, abordent le nouveau siècle avec modernité.

Ci-dessus : Une des premières bouteille triangulaire – Début 20ème siècle

Années 60 à 70 : La période de la diversification

Charles Isautier (1917-1990), se lance dans une diversification massive des activités de l’entreprise dans les années 1960-1970. Les sous-produits de l’industrie sucrière connaissent alors plusieurs transformations : chocolats, confitures, vinaigres, parfums, encaustiques, bougies, matelas, aliments pour bétail… autant de produits fabriqués localement qui ont participé à l’amélioration de la qualité de vie des réunionnais.

Ci-dessus : Chocolaterie Isautier – Année 60.

Ce sont ainsi plus d’une soixantaine d’entreprises qui voient le jour. Dans les années 80, la production se recentrera principalement sur le rhum.

Ci-dessus : Etiquette de confiture « Régal de Bourbon » Isautier – Années 60

Déménagement de la liquoristerie

La liquoristerie Isautier se rapproche de la distillerie et s’installe sur un nouveau site, chemin Frédeline, à quelques pas du musée La Saga du Rhum.

L’usine est construite selon un cahier des charges tourné vers le développement durable. C’est dans ce cadre qu’a été développée la 1ère climatisation solaire de France.

Ci-dessus : Usine Rhums et Punchs Isautier, chemin Frédeline à Saint-Pierre.

Les valeurs qui nous guident

TERROIR DE TRADITION

Cela fait 170 ans que la distillerie Isautier élabore dans le plus pur respect de la tradition réunionnaise, du rhum de sucrerie et agricole. Cette boisson dont la matière première est étroitement liée au patrimoine agricole de La Réunion, fait partie intégrante de notre culture.

QUALITE

Fondée sur l’excellence de la production réunionnaise, notre volonté est de sublimer à travers un rhum unique, les fruits et épices de La Réunion.

INNOVATION

En quête de nouvelles tendances, nous évoluons au sein d’un modèle produit dynamique et renouvelons un art moderne de consommation.

PARTAGE

Chacun ayant ses préférences, nous vous proposons une belle diversité de gammes, pour un voyage unique au cœur de La Réunion entre rhums et ses saveurs on ne peut plus authentiques.

Les news d’Isautier

Voir toutes les actualités de la marque